Dans l’État Indien de Jammu-et-Cachemire, se dresse le désert froid de Ladakh. Cet espace divisé en deux quartiers, appartenant respectivement aux musulmans de Kargil et aux bouddhistes de Leh ; se dote d’un folklore riche, tirant ses racines à l’ère pré-bouddhique.

En Himalaya, la saison agricole est courte : les Ladakhis de tous les âges ne travaillent que quatre mois par an. Le reste de l’année est ponctué de festivals et célébrations en tous genres, où la tribu affiche fièrement sa Goncha, la tenue ancestrale.